C’est l’histoire d’un dirigeant qui rappelle à l’administration que dans « ex-épouse », il y a « ex »…
5 mars 2019
Demander un service à une autre société : un prix à payer ?
8 mars 2019
Afficher tout

2018 : pas d’impôt pour les dividendes ?

Tous les ans, le dirigeant d’une société perçoit, en plus de son salaire, des dividendes à hauteur d’environ 10 000 €. Il est normalement prévu que les revenus perçus en 2018 échappent à l’impôt (« année blanche » fiscale).

Les dividendes perçus par le dirigeant en 2018 échappent-ils aussi, ici, à l’impôt sur le revenu ?

La réponse n’est pas toujours celle que l’on croit…

La bonne réponse est…
NON
Malgré l’année fiscale blanche, les dividendes sont soumis à l’impôt.

Plus exactement, les dividendes perçus par le dirigeant en 2018 seront soumis à l’impôt sur le revenu au titre du prélèvement forfaitaire unique au taux de 30 %.

Le dispositif permettant de neutraliser l’impôt sur les revenus perçus en 2018 (crédit d’impôt modernisation du recouvrement – CIMR) ne concerne que les revenus « non exceptionnels » susceptibles d’être recueillis annuellement (comme les salaires) qui font l’objet du prélèvement à la source. Les dividendes n’étant pas concernés par le prélèvement à la source, ceux qui ont été versés en 2018 ne seront pas neutralisés et seront donc normalement soumis à l’impôt.